PROGRAMMES DE BOURSES

Spira remet chaque année trois bourses. Leur objectif est de soutenir les cinéastes indépendant.es, membres de la coopérative, au Québec à l’une des étapes de leur projet de création cinématographique. L’attribution des bourses se fait en conformité avec la mission et la politique d’équité de Spira. Ainsi, en plus d’une femme, un minimum d’un.e artistes issu.e des groupes visés par l’équité recevra une bourse. Spira se réserve la possibilité de ne pas remettre une bourse si les candidatures reçues ne correspondent pas aux critères établis dans la politique d’équité.

Les groupes visés par l’équité font partie des communautés suivantes :

  • Cultures diverses ;
  • Personnes sourdes ou personnes handicapées ;
  • De langues officielles en situation minoritaire ;
  • Autochtones ;
  • LGBTQ2+.

La bourse offerte à une réalisatrice porte le nom de LISE BONENFANT, en l’honneur de cette cinéaste, pionnière de Vidéo Femmes, qui y a fait ses premières armes, et qui a à cœur la pérennité du cinéma d’ici.


Comité de sélection

Les projets déposés sont analysés par un comité de professionnels et de pairs composé de 3 personnes (1 membre de l’équipe de Spira, 2 membres de Spira). Cette sélection est soumise au conseil d’administration de Spira et est finale et sans appel. Spira n’acceptera aucun acte de sollicitation ou d’intimidation lié à un refus. Les commentaires et recommandations du jury, qui visent à améliorer le projet, pourront être transmis à l’artiste s’il en fait la demande auprès de Spira.

Les membres du comité de sélection sont soumis au code d’éthique de Spira, respectent la confidentialité des projets et agissent de bonne foi dans l’exercice professionnel de leurs fonctions.

Les critères suivants guident le comité de sélection dans son analyse :

  • La pertinence du projet dans la démarche de l’artiste et en regard du mandat de Spira
  • La clarté et l’originalité de la proposition, du point de vue d’auteur.e
  • Les antécédents professionnels de l’artiste et sa capacité à mener à bien le projet
  • Les retombées sur la carrière de l’artiste

Détails Des BOURSES

Chaque bourse comprend

  • Un cachet de 1 500$ pour le.la bousier.ère
  • Un montant forfaitaire de 500$ pour des rencontres d’accompagnement avec une un.e conseiller.ière choisi.e par l’artiste. Le.la bousier.ère peut choisir l’accompagnement en fonction des spécificités de son projet : scénarisation, pré-production, production, postproduction. La personne sélectionnée et les modalités des rencontres devront être approuvées par Spira.
  • Un accès à un espace de travail dans les locaux de Spira pour un maximum de 14 jours
  • Une gratuité complète pour la location d’équipement*
  • Une gratuité complète pour la location de la salle de postproduction*
  • Un soutien administratif à raison de 1 à 3 heures. Ce service permet à l’équipe de Spira de conseiller l’artiste dans certaines démarches liées à la gestion du projet
  • Une présentation publique par l’artiste de son travail effectué avec la bourse, organisée par Spira, incluant un cachet supplémentaire pour la présentation

 * Selon les disponibilités 

Tous les autres frais concernant le projet tels que les frais de production, d’hébergement ou les frais de subsistance sont à la charge de l’artiste.

Profil recherché 

Cette bourse s’adresse aux cinéastes, autant de la relève que mi-carrière ou établi.es, qui ont une pratique artistique reconnue. La personne qui dépose une demande doit donc avoir mené à terme au moins un projet de scénarisation ou de réalisation ayant connu une diffusion dans un contexte professionnel.

Projet admissible 

L’objectif de la bourse est de permettre à l’artiste de dédier un temps de travail à l’une ou l’autre des étapes de son projet cinématographique. Le projet déposé devra être réalisé entre le 1er avril et le 31 décembre de chaque année. Le soutien peut être demandé à l’étape de recherche, développement, pré-production, production ou postproduction. Seuls les projets indépendants, dont l’artiste a le plein contrôle éditorial et créatif, peuvent bénéficier du soutien de Spira. Toutes les formes d’écritures cinématographiques (documentaire, fiction, expérimental, court, moyen ou long métrage…) sont admises.

Spécifications 

  • Ce programme n’entend pas offrir le soutien d’une compagnie de production (gestion administrative de coproduction, dépôt Sodec, etc…) mais encouragent la création indépendante.
  • Les projets créés dans un cadre promotionnel, corporatif, scolaire, éducatif, journalistique et les vidéoclips ne sont pas admissible.
  • Un.e artiste ne peut bénéficier de ce programme plus d'une fois aux 3 ans.

Date limite : 15 mars à 23h59 de chaque année.

Pour soumettre une demande, veuillez compléter le formulaire en ligne.

Vous pourrez ajouter vos pièces à l’appui en format PDF directement dans le formulaire.

Votre dossier devra inclure 

  • Description détaillée du projet (2 pages max; indiquez précisément les raisons qui vous poussent à déposer votre projet, son contenu, votre besoin en accompagnement, les retombées tant au niveau de votre démarche artistique que de votre parcours professionnel)
  • Démarche artistique (250 mots)
  • Courte biographie (200 mots)
  • Curriculum vitae (3 pages max)
  • Échéancier de travail (1 page max)
  • 1 à 3 liens Internet (Ex. : Vimeo ou Youtube) avec vos productions antérieures (3 productions maximum)

N'hésitez pas à communiquer avec Madeleine Aubin, directrice artistique, si vous avez des questions. 


RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2024

Guillaume Fournier - La pluie battante - Court métrage de fiction

 

Guillaume Fournier

 La pluie battante est un projet de court métrage de fiction, qui se déroule dans le Bas-Saint-Laurent, en juillet 1996. Il raconte l’histoire de Félix, un jeune garçon de 10 ans, qui voit son meilleur ami disparaître dans la forêt, alors que des précipitations d’une ampleur inédite sont sur le point de s’abattre, sur le Québec. Récit d’apprentissage tragique, le projet s’intéresse à la complexité des rapports familiaux, et rappelle la fragilité des hommes devant la toute-puissance de la nature.
La bourse Spira permettra au candidat de travailler de pair avec Alexandre Isabelle, au titre de conseiller à la scénarisation, et d’achever une version finale de son scénario de court métrage, qu’il écrit en collaboration avec Pierre-Olivier Belzile.

Crédit photo : Éveline Cantin-Bergeron


Lisa Bolduc – Bedaine – Court métrage de fiction

Lisa Bolduc « Bedaine » , c'est un court métrage de fiction en écriture qui parle de maternité et de droit à l'avortement au travers de l'histoire de Mathieu, un homme de 34 ans qui tombe soudainement enceint lors d'un weekend passé au chalet entre amis. 
Dans le cadre d'un mentorat, la bourse Spira permettra à la cinéaste de clarifier la courbe dramatique du récit, à peaufiner les dialogues et à préciser les intentions des personnages.

Crédit photo : Rachel Trudeau

 

Marie-Claude Salvaille – Le silence des sabots – Documentaire

Charlotte Lecompte

  Le documentaire Le silence des sabots porte sur le retour du travail des chevaux dans les villes. Les raisons qui poussent les administrations et élu.e.s à faire ces changements ont plusieurs sources : diminution la consommation d’énergie fossile, allégement de notre empreinte écologique et aussi remettre du vivant dans la ville. Le film nous fait vivre que quotidien d’une petite commune de Bretagne où deux magnifiques chevaux de trait participent depuis plus de 10 ans à certains travaux pour la collectivité. De son côté, Morgane Perlade, cochère de métier, met en perspective le travail avec les chevaux et les grandes difficultés à assurer leur pérennité.

 Dans le cadre d’un mentorat, la bourse Lise Bonenfant de Spira permettra à la cinéaste d’avoir les conseils de la monteuse Natacha Dufaux qui la suivra dans les grandes étapes de son montage image.

 Crédit photo : Félix Charron-Ducharme


RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2023


Clarissa Rebouças – BI – Long métrage de fiction

Clarissa Reboucas BI (titre de travail) est un long-métrage de fiction en développement ayant comme protagoniste Marina, femme immigrante dans la trentaine, qui est en couple depuis quelques années avec Nicolas, québécois. Elle se découvre en tant que personne bisexuelle lorsqu’elle croise Karen et des sentiments sont éveillés... À partir de cette rencontre, elle commence à se questionner : Comment vivre pleinement sa sexualité ?

 Dans le cadre d’un mentorat, la bourse Spira permettra à la cinéaste de clarifier le ton du film, les personnages et leur courbe dramatique.

Crédit photo : Natalia Reis


David Labrecque – Les déchus – Court métrage de fiction

David Labrecque En court d’écriture, « Les déchus », court métrage de fiction dramatique, arpente les limites du pouvoir de l’amitié. Entre l’ingérence et la passivité, plusieurs chemins se profilent pour intervenir dans la vie de nos proches en difficulté. Le protagoniste se retrouvera ainsi plongé dans un dilemme à l’issue inquiétante, pour lui comme pour son ami.

 Dans le cadre d’un mentorat, la bourse Spira contribuera à réunir les ressources nécessaires au développement des personnages et des dialogues. Des séances de lecture avec comédiens profiteront également au processus d’écriture.

Crédit photo : David Labrecque

Charlotte Lecompte – Stigmate – Court métrage documentaire/expérimental

Charlotte Lecompte Stigmate, c’est Charlotte Lecompte et Louise-Marie Ménard, sa mère, qui partent à la recherche de leur arrière-grand-mère et grand-mère qui fut internée dans un institut psychiatrique dans les années 40. Préoccupées par l’héritage du silence et de la honte entourant cette femme, elles cherchent à comprendre et déconstruire les tabous de santé mentale de leur famille afin de réécrire l’histoire d’un point de vue sensible et poétique.

 Dans le cadre d’un mentorat, la bourse Spira permettra à la cinéaste de faire de la recherche historique ainsi que des fouilles dans certaines archives.

 Crédit photo : Katia Jobbidon


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2021

Matière Première : Justine Prince pour son court métrage de fiction Peau de pêche.

Le film relate l’histoire de Julia, 11 ans, qui dévoue ses vacances à errer dans les rues avec son amie Raphaëlle. Chaque jour, elles promènent les chiens de leur voisine aveugle tout en travaillant sur leur projet de vidéoclip. Le temps file, puisque Raphaëlle déménage bientôt. C’est dans ce contexte humide et naïf, un caméscope en main et deux chiens en laisse qu'elles vieillissent côte à côte, mais pas dans la même direction.

RechercheS : Anahita Norouzi pour le projet Histoires de tête

un projet expérimental s'apparentant à une « enquête fictive » portée à l’écran. Le projet se consacrera aux parcours d'un relief datant de l’empire achéménide ayant fait partie de la collection d'art persan du Musée des beaux-arts de Montréal; pièce offerte au Musée en 1950 et qui fut volée en 2011.

RechercheS : David Nadeau-Bernatchez dans le cadre du projet documentaire La persistance des choses

Ce projet porte sur un bâtiment du Vieux-Port de Québec. Abritant les ateliers de plusieurs artistes et artisans, le lieu est en décrépitude mais toujours plein de vie à l'aube de sa mort annoncée, suite à l’acquisition d’un investisseur immobilier.


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2020

Matière Première :  Romy Boutin St-Pierre pour le court métrage documentaire Ailleurs, chez moi.

Récit autobiographique, le documentaire raconte l’histoire d’une jeune cinéaste qui débarque dans des camps de réfugiées syriens et palestiniens au Liban pour filmer la misère d’enfants apatrides. Le court métrage se veut une critique de la perspective de la caméra et du spectateur occidental qui aborde le concept du « migrant ».

RechercheS : Thomas Rodrigue pour son projet la scénarisation du long métrage documentaire Les chialeux.

Regroupant des entretiens avec des politicologues, d’anciens.nes politiciens.nes et des journalistes, le film explore le rôle négligé dans lequel se trouve les chefs.fes de l’opposition.


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2019


Matière Première :
Mariane Béliveau pour le court métrage documentaire Vena Amoris.

RechercheS : Jean-Philippe Nadeau-Marcoux pour son projet de court métrage Le cube de sucre


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2018

 
Matière Première : Nicolas Ouellet pour le court métrage de fiction Loin du soleil.

RechercheS : Catherine Breton pour son projet documentaire Limbes


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2017


Matière Première : Fanny Perrault et Guillaume Baillargeon. 


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2016


Matière Première :  Catherine Dorion pour son projet Les Innus et l'indépendance (titre provisoire).

« Comment demander à ce qu’il reste d’un peuple millénaire ravagé par un génocide culturel de porter un quelconque regard sur la lutte que je mène pour la survie de ma culture? » C'est la question que se pose Catherine Dorion dans ce récit intime, récit de sa rencontre avec un peuple qui a tout à nous enseigner sur les méthodes de survie en temps de grand déracinement.

RechercheS : David B. Ricard pour son projet David contre Goliath.

Dans un essai documentaire introspectif, David explore ses angoisses en visitant des projets inachevés qui le tourmentent. Il documente son cheminement à travers l'affrontement de ses peurs et la mise à l'épreuve de son imagination en contact avec la réalité.


 

RÉCIPIENDAIRES DES BOURSES 2015


Matière Première : Audrey Chevrier et Jean-Baptiste Levêque

RechercheS : Besma Boukhri et Martin Bureau pour leur projet ayant pour thème la lumière.

 


DEVENIR MEMBRE

Spira est votre coopérative vouée au cinéma indépendant.
Devenez membre dès aujourd'hui!