Édition 2016 : De septembre 2015 à février 2016

Issu du patrimoine de Vidéo Femmes, les Laboratoires de création propose une série d’ateliers orientés autour de la création documentaire. Son objectif principal est d’améliorer l’employabilité de neuf réalisatrices de la relève dans un secteur à prédominance masculine. Offerts par des artistes établi-es membres de la coopérative, ainsi que par des formateurs et formatrices expérimenté-es, ces ateliers portent sur le processus de création d’une œuvre documentaire, de la scénarisation jusqu’à la diffusion. À terme, chaque réalisatrice aura réalisé une œuvre professionnelle, présentée devant public ainsi que sur le web.

La dernière édition des Laboratoires de création s'est tenue à l'automne 2015 jusqu'à l'hiver 2016 et les courts métrages issus du projet ont été présentés en grande première en février 2016, à la Nef, lors d'une avant-première où 300 personnes sont venues apprécier le fruit du travail acharné des 9 réalisatrices.

Spira tient à remercier le Forum jeunesse de la Capitale-Nationale sans qui cette initiative n’aurait pu être possible.

Spira vous donne rendez-vous à La Nef (160, rue Saint-Joseph E., QC) le jeudi 18 février 2016 à 19h pour le grand dévoilement des neuf courts métrages documentaires réalisés dans le cadre des Laboratoires de création.

Venez prendre un verre et festoyer en compagnie des réalisatrices de la relève qui travaillent fort depuis des mois pour vous présenter ces projets qui leur tiennent à coeur! Invitez vos ami-es via cet événement Facebook sans plus tarder.

Qui est Sarah-Christine Bourihane? Bonne question! Chose certaine, elle tente de le devenir un peu plus chaque jour. Ses études au baccalauréat multidisciplinaire en philosophie, sciences et théologie l'ont appris à se questionner. Et sa soif de tout connaître l'a conduite à devenir journaliste. Journaliste indépendante pour des médias écrits et audiovisuels, puisqu'elle n'aime pas les cadres trop serrés. Avec son œil en forme de loupe, elle grossit les traits de l'humanité pour en rendre la beauté par l'écrit et l'image. Parce qu'elle aime l'être humain, avec ses souffrances, ses joies, ses questionnements et sa quête de sens qui sont aussi, quelque part, les siennes. En racontant des histoires de vie uniques, elle souhaite faire résonner l'universel.

Après un parcours scolaire multidisciplinaire en sciences de la santé, psychologie et arts visuels, Amélie partage son temps entre la recherche scientifique et la recherche artistique. En science, elle porte un intérêt pour la synthèse des connaissances et les questions touchant la santé des femmes. En arts, elle poursuit un travail photographique et vidéographique sur des thématiques liées principalement au rapport au corps et à l’espace.

Noémie Brassard s’éprend du cinéma à 16 ans, lorsqu’elle visionne le documentaire La bête Lumineuse, de Pierre Perrault. Après avoir complété des études en cinéma au Cégep de Limoilou, elle poursuit au baccalauréat à l’Université du Québec à Montréal, profil Réalisation. Elle y développe un intérêt marqué pour la réalisation de documentaires et désire s’y consacrer entièrement. Son premier film DÉFRICHE a voyagé (plus que la réalisatrice elle-même!) dans les festivals de par le monde. À ce jour, elle est employée chez Spira depuis près de deux ans à titre d’adjointe aux communications.

Josiane est réalisatrice. Son parcours universitaire en anthropologie, création littéraire et études cinématographiques, est empreint d’une réflexion sur la représentation de la femme à l’écran. Elle solde une série de 4 films expérimentaux, par le court-métrage Et maintenant qui remporte le premier prix au concours Révolutionne ton 8 mars en 2013. Depuis, revenue d’un stage de cinéaste accompagnatrice en Bolivie, elle pose son objectif sur la culture québécoise et ses moeurs familiaux.

Issue d’un cursus universitaire en recherche en santé, le parcours artistique de Claire n'en est qu'à ses débuts.

L’origine de cet intérêt grandissant pour la création audiovisuelle tient d’un désir personnel de pouvoir exprimer, partager au plus grand nombre, à la fois ses idées, mais aussi certaines expériences vécues. Elle ne compte à son actif que quelques courtes vidéos réalisées dans le cadre d'un cours de « Conception et production de vidéos en lien avec son milieu », organisé par la Cegep Rivière du Loup et la Wapikoni mobile. Curieuse d'en découvrir davantage dans le domaine, le documentaire correspond à l’option cinématographique se rapprochant le plus de ses aspirations actuelles.

 

Lors de ses études en communication publique à l’Université Laval, Claudia décide de prendre des cours de cinéma pour approfondir ses connaissances sur la construction filmique et la prise d’images, ainsi qu’en apprendre plus sur le métier qui la passionnait depuis plusieurs années. Il s’agissait d’une belle occasion d’agencer une passion exercée lors de passe-temps à un choix de carrière. Avec quelques petites vidéos sportives et un court documentaire étudiant à son actif, Claudia souhaite ajouter un projet professionnel à son portfolio tout en apprenant des femmes influentes du métier. 

Anabelle a complété des études en production cinématographique à l'Université Concordia et se passionne plus particulièrement pour la scénarisation et la réalisation. Ses courts-métrages ont été sélectionnés dans différents festivals en Amérique du Nord (Fantasia, FCVQ, Festival de Cinéma International en Abitibi-Témiscamingue, RVCQ, ainsi qu’au Broad Humor Film Festival en Californie). Son plus récent projet, Un après-midi avec Paolo (2014),  s'est également vu décerner le Prix du Jury au Festival du Film Étudiant Canadien dans le cadre du Festival des Films du Monde en 2014. Anabelle est présentement en écriture pour différents projets et travaille parallèlement en communication marketing.

 Julie Pelletier oeuvre depuis 2008 dans le milieu cinématographique de la ville de Québec. Travaillant toujours avec la caméra, c’est en faisant de la direction photo qu’elle s’est découvert un vif intérêt pour le documentaire. Elle a décidé cette fois-ci de sortir de sa zone de confort et de s’attaquer à de nouveaux défis avec les Laboratoires de création. Elle portera pour la première fois le chapeau de réalisatrice!

Stéfanie a étudié au cégep de Sainte-Foy en 2012 en Art et littérature et a par la suite complété un certificat en études cinématographiques à l'Université Laval en 2014. Elle a réalisé trois courts métrages de fiction dont deux universitaires et réalise présentement un moyen métrage documentaire sur le développement social et économique en Gaspésie qui sera achevé à l’automne 2016. Appréciant tous les genres cinématographiques, elle aimerait se spécialiser en documentaire et en art vidéo.

 

Ce projet est rendu possible grâce à notre généreux partenaire :