1. Le projet À perte de vues (ou Les 400 pieds)

Spirafilm, le Musée de la civilisation de Québec et les Soirées de Musique Fraîches sont heureux de présenter À perte de vues. Huit réalisateurs de Québec ont accepté le défi de tourner une courte fiction avec seulement 400 pieds de film cinématographiques super 16mm. Le thème de la perte, choisi en groupe, fut le point de départ des participants qui entamèrent ensuite le processus d’écriture. Ils firent ensuite appel à leurs équipes passionnées afin de réaliser ces œuvres résolument indépendantes dans un esprit de collaboration et d’entraide exemplaire.

Les œuvres terminées furent ensuite livrées aux formidables musiciens des Soirées de Musique Fraîche. Après consultation avec les cinéastes, les musiciens relevaient le défi de la création des bandes sonores originales en direct devant public lors de la première mondiale de À perte de vues le jeudi le 29 mars 2007 à 20 h au Musée de la civilisation dans le cadre du Festival de cinéma des 3 Amériques et de l’exposition L’Aventure Cinéma.

En janvier 2015, les films furent numérisés et mis en ligne sur le site La Fabrique culturelle. C'est donc une deuxième vie pour ses courts métrages originaux et la chance pour tous de les voir et les revoir.

Pour voir les films ICI.

    

2. Description des films
   

Jacquot (4 min.)

Réalisateur : Richard Lacombe

Synopsis : Tout au long de sa vie, Jacquot aura tourné en rond sans se poser de question. Par habitude et sécurité, il aura préféré emprunter des chemins qui lui étaient familiers plutôt que d’errer dans l’inconnu et la nouveauté.
  

On attendra pas l’printemps (7 min.)

Réalisateur : Cimon Charest

Synopsis : Deux hommes pris dans une tempête de neige n’arrivent pas à se détacher de ce qui les a conduits jusque là.
   

Enfin février! (4 min.)

Réalisateur : Carnior

Synopsis : Dans un futur pas si loin, rien n’a changé à part la température. Nous avons toujours aussi peur des étrangers et les usines font des mises à pied massives. Enfin février! Se dit un conte futuriste et un hommage à l’écrivain Isaac Asimov.
  

La myopie (5 min.)

Réalisateur : Jean-François Aubé

Synopsis : Alors qu’ils sont occupés à dénoncer une indignante injustice sociale, deux frères se brouillent ; l’un d’eux, déconcentré par un décolleté, semble soudain tirer un trop grand plaisir du moment présent. Fable sur la difficile conjugaison entre le bonheur individuel et le bonheur collectif.
  

Destins d’estran (6 min.)

Normand Bergeron

Synopsis : Chaque jour, même heure, même endroit, un homme photographie le paysage changeant de l’estran. Puis, un jour, il trouve un sac…
  

Sweet Catherine (7 min.)

Réalisateur : Jean-François Boudreault

Synopsis : François veut mettre un peu de piquant dans sa vie de couple. Il passera une soirée inoubliable.
  

Mushum (7 min.)

Réalisateur : François Perreault

Synopsis : Un vieil homme fait un rêve étrange qui le poussera avec l’aide de son petit-fils, à retourner sur la terre de ses ancêtres.
  

Pourquoi on le fait (7 min.)

Réalisateur : Thierry Bouffard

Synopsis : À la guerre comme à la guerre! Qu’à cela ne tienne, nous irons aux barricades et y laisserons un peu de nos tripes!
  

3. Les partenaires du projet
  

Projet collectif produit par Spirafilm

Conception / Production / Direction artistique : Martin Brouard, Philippe Venne
Production technique : Vincent Deschênes, Jean-Philippe Turmel
Prise de son de la musique et mixage : Yves Drolet
Conception graphique : Simon Rivest et Catherine Lepage, l’Entrepôt du talent

À perte de vues est une production de Spirafilm en collaboration avec le Musée de la civilisation de Québec et des Soirées de Musique Fraîche. Merci aux collaborateurs : SODEC, Koda, Vision globale et le Festival de cinéma des 3 Amériques.